Créer un site internet

Maroc - février 2013


 Portfolio #2



Paysages


























© José Saudubois


  Le taxi brousse.

   A peine revenus des jardins avec Saïd, que Brahim, le chauffeur de taxi brousse nous invite à partir sur les pistes, dans les douars de la  montagne, pour la livraison de farine.
   C’est dans un Mercedes de couleur bleue que nous partons. A l’intérieur, odeurs de gas-oil.
   Précédemment, il y a eu une livraison de pétrole, et tout l’habitacle en est imprégné.
   Le jour tombe et le taxi brousse déboule sur la piste à 50-60 km/ heure. Ca balance pas mal, je suis agrippé à la poignée, Brahim et Saïd parlent. Premier arrêt à trois km. La porte arrière s’ouvre et des femmes enlèvent deux sacs de farine de 25kgs. Puis, c’est le palabre, Brahim me dit qu’il n’y a pas d’argent. Qu’importe ! C’est reparti pour une autre maison, puis une autre, et toujours pas d’argent. Aucun compte tenu. Nous poursuivons, et dans une autre maison, un premier paiement. L’homme s’installe devant les phares du véhicule pour compter le «flouze». Brahim lève légèrement les billets pour vérifier, Ok ! C’est reparti. Au fur et à mesure de la livraison, le camion se vide des sacs de farine, puis sur la boucle du retour, il se remplit à nouveau : deux bouteilles de gaz de 3 kg, puis une bouteille de 13 kg, puis c’est une jeune fille qui part pour le collège demain matin et qui dormira chez Saïd pour la nuit, puis une batterie de voiture. Il fait nuit noire, le taxi  fonce sur la piste, les silhouettes des montagnes se dessinent à l’ouest, là où le soleil s’est couché. Il fait bon malgré un petit air vif. Brahim est habile à la conduite, il parle, puis ralentit pour passer un oued. Au retour, les nouveaux arrêts permettent de récupérer l’argent. Les hommes sont rentrés de la ville, de la montagne, des champs et chacun paye sa dette. Toujours pas de compte tenu, ni papier, ni crayon, tout est inscrit dans la tête. C’est le retour. Devant la maison de Saïd, bouteilles de gaz et batterie sont déposées !

  C’est l’heure du thé et du dîner. Brahim dormira chez Saïd et demain matin à 8 heures exactement, comme tous les matins, le taxi brousse prendra la route goudronnée direction M’Cissi pour les livraisons et pour une journée sur les pistes des douars de la montagne.

  Dessins en cours.







×